Deutsch-Französisches Institut
Frankreich-Bibliothek Frankreich-Bibliothek
Loic Letilly arbeitet den Nachlass der GFfK aufElse H. Krafft bei der 25-Jahrfeier der GFfK
à gauche: Loïc Letilly travaille sur les dossiers de la GFfK à la Frankreich-Bibliothek. - à droite: Else Krafft s’entretient avec le maire de Stuttgart Arnulf Klett.

Documents provenant de la Société des Amis de la Culture française

La Société des amis de la culture française de Stuttgart (Gesellschaft der Freunde französischer Kultur - GFfK) est une association qui a été fondée le 28 août 1947 par des citoyens de Stuttgart. Ils souhaitaient « après les années de repli consécutives à la guerre, se familiariser avec la vie culturelle française » et « attirer l'attention des jeunes en particulier sur le fait que l'esprit allemand et l'esprit français se sont depuis toujours enrichis mutuellement » comme c'est mentionné dans un dépliant paru à l'occasion du dixième anniversaire de la GFfK. Le consul général de France d'alors à Tübingen, le Baron d'Huart, soutenait leur initiative avec beaucoup de bienveillance.

Depuis l‘automne 1947 la GFfK a contribué de manière régulière à la vie culturelle de Stuttgart par de nombreuses conférences et expositions sur des thèmes en lien avec la France, par la projection de films français ou par des représentations théâtrales et des concerts d'artistes français. À partir de 1950, elle a également organisé des voyages d'étude pour des groupes allemands et français dans le pays voisin et a œuvré à ce que des jeunes viennent en Allemagne ou en France pour des séjours plus longs.

C’est à Else Herta Krafft que l’on doit l'initiative d’avoir fondé la GFfK. Elle a exercé bénévolement les fonctions de secrétaire générale et de vice-présidente de 1947 à 1952 puis de présidente de 1952 jusqu'à la dissolution de l’association en 1994, déterminant son orientation et organisant ses activités avec beaucoup d'engagement.

 

Bundesverdienstkreuz für Else Krafft

Le 13 mai 1974, Arnulf Klett, maire de Stuttgart, remettait à Else Krafft la Croix de l’Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne, que le président fédéral lui avait décernée en reconnaissance de ses services en faveur de l’amitié franco- allemande. Source : GFfK

 

Dans un CV rédigé en français en 1962 par Else Krafft, elle explique son attachement à la France par son amour pour la culture et la langue françaises qu'elle a développé depuis les années 1920. En 1930, elle s'installe à Paris avec son mari, qui vient d’y accepter un poste de représentant des usines allemandes, obtient un diplôme de professeur de français langue étrangère, avant d’étudier l'histoire à la Sorbonne. Mais son projet d'y préparer une thèse sur l'édit de Nantes avorte en raison de l’accession au pouvoir des nazis. En juin 1934, le couple Krafft doit rentrer en Allemagne et s'installe à Stuttgart en 1935.

Jusqu'au milieu des années 90, la GFfK a organisé régulièrement des manifestations en collaboration avec des partenaires tels que l'Institut français de Stuttgart, l'Institut pour les relations étrangères (ifa) ou encore la bibliothèque municipale de Stuttgart. En 1994, à l'âge de 95 ans, Else Krafft a décidé, pour des raisons de santé liées à son âge, de quitter ses fonctions de présidente de la Société. Comme il semblait très difficile de trouver une personne appropriée pour lui succéder, l’association a pris le parti de se dissoudre lors d'une ultime assemblée générale le 14 mars 1994 et a justifié cette décision dans la lettre d’invitation par le fait que « les missions qui incombent à l’association en vertu de ses statuts peuvent être considérées comme accomplies après des décennies d’un travail fructueux ».

Les documents que conservait Else Krafft sur les activités de la GFfK ont été transmis à la Frankreich-Bibliothek par l'ifa, où la GFfK avait un bureau à sa disposition depuis la fin des années 1940. En septembre et octobre 2020, Loïc Letilly, étudiant en sciences politiques à l’université de Lille et de Münster, les a dépouillés.

Il en est résulté le texte « Documents provenant de la Société des Amis de la Culture Française à Stuttgart archivés à la Frankreich-Bibliothek de l'Institut franco-allemand », qui offre un aperçu du travail de la GFfK à travers l’ensemble des dossiers transférés à Ludwigsburg, qui rassemblent des milliers de lettres, de programmes, de rapports d'activité et de factures.

Sont aussi accessibles :

 

Tous les documents concernant la GFfK peuvent être consultés à la Frankreich-Bibliothek. Le personnel de la Frankreich-Bibliothek se tient à votre disposition pour toute autre question: frankreich-bibliothek@dfi.de - 07141 - 930334.

Rélations franco-allemandes

 

Comparaisons franco-allemandes

 

Literaturdienste

 

Catalogue de la bibliothèque